top of page

Le temps d'un souffle j'écoute le silence

Après avoir regardé Harakiri de Masaki Kobayashi (sortie en 1962), j'ai remarqué deux choses : le rapport du réalisateur avec le silence et le vent. En écoutant le silence, on contemple le vent danser dans les airs. En écoutant le silence, on observe mieux et le panorama qui nous est offert par la nature est un spectacle. J'avais de mon côté besoin du silence pour voir plus clair. Marcher, souffler, écouter le silence puis prendre la photo.

36 copie.jpg
37.jpg
17.jpg
J48.jpg
J47.jpg
22.jpg
henlo7.jpg
1 2.jpg
henlo.jpg
39.jpg
27.jpg
23.jpg

Autres séries 

bottom of page