top of page
Rechercher

Foxcatcher réalisé par Bennet Miller

Dernière mise à jour : 25 mai 2023

Sorti en 2014, Foxcatcher met en lumière un jeu dramatique excellent par Steve Carrel. Adepte des rôles comiques comme dans The Office, 40 toujours puceau ou bien Crazy Stupid Love, Steve Carell nous emmène cette fois dans un rôle sombre, glacial et terrifiant.


Synopsis

Les frères Mark et David Schultz sont deux frères lutteurs professionnels. Ces derniers ont porté les Etats-Unis vers la médaille d’or au JO de 1984. Depuis ce rêve accompli, la vie des frères lutteurs est plate et sans couleurs, en particulier pour le petit frère Mark. Toutefois, leur vie va basculer suite à une rencontre : John Du Pont.



En quête de triomphe

Bien que Mark soit un lutteur d’une corpulence intimidante, il est présenté comme un personnage introverti, timide et en quête de soi. Il est nostalgique de sa gloire de 1984 et aimerait revivre son âge d’or.


On comprend assez vite que ses années glorieuses sont terminées dès les premières scènes. Pour arrondir ses fins de moi, il effectue une conférence d’inspiration dans une école primaire dans laquelle il est peu écouté. La colorimétrie présente des plans très ternes pour accentuer un mode de vie très neutre et sans éclats pour l’ancien champion.


Alors que Mark, vivait tranquillement dans sa routine en quête de sens, ce dernier reçoit un coup de fil, une once d’espoir. Ce dernier est appelé à rejoindre le club FoxCatcher détenu par le richissime héritier, John Du Pont. Mystérieux et discret, John aimerait, comme Mark, vivre ce sentiment de gloire sous le drapeau américain pour la lutte. Mark est sûr de lui, travailler avec John Du Pont est une opportunité à ne pas laisser de côté. Sans hésiter, Mark rejoint le gymnase Foxcatcher.



Le descente aux enfers

Un homme riche qui participe aux besoins des athlètes, et un lutteur au niveau olympique, la promesse est grandiose. A première vue, il s’agit là d’une opportunité unique et représente la voie royale pour la médaille d’or des prochains jeux olympiques.


Toutefois, le film ne se concentre pas sur les progrès athlétiques et physiques des lutteurs. Nous sommes plutôt en immersion dans un tourbillon mental et psychologique entre Mark et John Du Pont. Au fur et à mesure du film, on comprend que Mark manque de confiance en lui. On saisit assez facilement sa vulnérabilité et ce besoin de satisfaire les désirs de John Dupont. John Du Pont l’a bien compris et profite de ce levier psychologique pour manipuler au mieux Mark.



Plus on avance dans l’histoire, plus on réalise que John Dupont cache derrière ce statut d’homme richissime et coach du gymnase Foxcatcher, une âme fragile notamment en quête de reconnaissance vis à vis de sa mère. Comme Mark, John manque de confiance en lui mais profite de son statut pour combler ce vide par la manipulation et la domination.


David, le grand frère de Mark est le plus stable du trio olympique. Meilleur que Mark sur tous les aspects, David représente une figure d’autorité chaleureuse et rassurante pour son frère de plus en plus instable. Il représente plus au moins un bouclier entre Mark et John.


L’ambiance du film est très froide, noire et brumeuse. A chaque nouvelles apparitions de John Du Pont, nous le craignons encore plus. L’interprétation grandiose de Steve Carell a rendu son personnage terrifiant, initialement vu comme seulement réservé.


Beaucoup de jeux de regards, de silences et de non-dits pour nous montrer clairement la tension palpable qui s'installe entre Mark et John Du Pont. Finalement, Foxcatcher ne nous présente pas le rêve américain, mais plutôt son cauchemar.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page